Critique

 

Joker (Benjamin Adam)

note: 5Un récit kaléidoscopique Théo - 27 avril 2016écoutez

Également auteur de l'excellent polar dessiné "Lartigues et Prévert" (La Pastèque, 2013), c'est avec maestria que Benjamin Adam transforme dans "Joker" une intrigue simple en sac de nœuds, pour tout démêler ensuite sans anicroche.
Joker, c'est la découverte de quatre cadavres dans un étang qui va remuer tout une région. Chaque personnage, même le plus secondaire, a un avis à donner sur la situation, quitte à mentir, à fabuler – la vérité est floue dans ce récit kaléidoscopique. Et tout le monde a des choses à se reprocher, des petits torts en lien direct avec la disparition de Jed, Herb et Hawk Battie.
Sur ce fond de paranoïa collective se dresse une bataille journalistique d'anthologie, entre le quotidien municipal, propriété du groupe Batimax, et un canard indépendant fondé par d'anciens anarchistes en mal d'aventure.
Saluons ici, en plus de la narration hautement maîtrisée, la qualité des planches de Benjamin Adam ; elles témoignent d'un véritable souci du détail, du petit rien qui en dit long.

écoutez
Mentions légales - © 2006-2019 - Tous droits réservés - Hébergement & Architecture du site AFI
Logo département de la Meuse
Logo Ministère de la Culture
Logo Ministère de la Culture
Logo Union Européenne
Partager "Footer" sur facebookPartager "Footer" sur twitterLien permanent