écoutez

Derrière ce concept qui peut s’avérer complexe dès lors qu’il s’agit de le définir, se cache tout un champ lexical relatif à cette même notion. On parlera par exemple de politique d’animations et de médiation culturelle, autant de termes modernes qui brouillent notre compréhension de ce que peut recouvrir l’action culturelle.

Qu’est ce qu’un service d’action culturelle ?

Si l’on énonce bien souvent l’action culturelle au singulier, les rôles et objectifs d’un tel service sont multiples, de même que la pluralité des actions menées. Cette diversité se décline en fonction de la capacité des bibliothèques à innover, et des choix réalisés et réalisables. En l’absence d’un réel consensus objectivant les différentes pratiques et approches qui constituent les actions culturelles, on peut toutefois s’accorder sur leurs rôles. Ainsi, l’action culturelle est une nouvelle porte d’accès aux bibliothèques permettant de valoriser leurs ressources. Elle est également une force motrice importante dans la dynamique d’un territoire et son maillage social. Ainsi, elle favorise  la mixité sociale et contribue à l’apprentissage du « vivre ensemble ». C’est ce qu’évoque Jacques Perret dans la préface du livre L’action culturelle en bibliothèque[1] en écrivant qu’ « une politique culturelle publique est aussi une forme de régulation et d’intégration sociales […] ».

Plusieurs dimensions entrent en ligne de compte en matière d’actions culturelles. La pluralité des champs d’intervention et leurs évolutions ne permettent pas de lister ici de façon exhaustive ces dimensions, bien que certaines soient régulières.

C’est notamment le cas avec :

  • La conception : phase de projet
  • L’organisation : coordination des différents acteurs, recherche de partenariat…
  • La temporalité : actions ponctuelles ou continues.
  • La spatialité : lieux des manifestations
  • Les domaines : scientifiques, littéraires…
  • Les supports : la photographie, la musique, le numérique…
  • Les publics ciblés : enfants, adultes, femmes …

Les défis actuels auxquels doivent faire face les bibliothèques sont symptomatiques d’une évolution globale du métier de bibliothécaire. Une bibliothèque est à la fois initiatrice de projet et dans le même temps doit composer avec d’autres acteurs culturels en devenant un partenaire de projet. L’articulation de ces deux pans est au cœur de l’action culturelle en bibliothèque départementale, ce qui nous amène aux actions menées par la bibliothèque départementale de la Meuse.

La politique d'action culturelle de la bibliothèque départementale

La Bibliothèque départementale de la Meuse se place dans une démarche qui se veut avant tout humaniste, où l’action culturelle n’est pas qu’un simple supplément mais à pour objectif de développer les « capabilités » humaines en stimulant les sens, la pensée, à travers la création artistique. En participant au débat démocratique et en stimulant l’engagement communautaire, ces actions font de la bibliothèque un espace incontournable de la sphère publique. Nous rejoignons ici l’idée de Fredik Cygnaeux quand il écrit que « Si l’action ne soutient pas la pensée, la pensée perd son nerf et sa force s’effrite »[2].

Ces valeurs que nous défendons ne peuvent faire fi de la dimension territoriale avec laquelle nous composons. À cet effet, la Bibliothèque départementale de la Meuse mène des actions visant à fédérer les acteurs socioculturels du territoire, avec des partenaires tels que :

  • les établissements scolaires
  • les services sociaux (Relais Assistantes Maternelles)
  • les théâtres
  • Canopé (ex CDDP55)
  • les associations culturelles

Notre politique en matière d’actions culturelles combine action culturelle, échange et convivialité en expérimentant de nouvelles formes artistiques non conventionnelles. Nous avons fait le choix de privilégier des actions culturelles de qualité (ateliers d’écriture, petites formes de spectacles, résidences d’auteurs, cafés littéraires et rencontres d’auteurs) tout en nous adressant à un public qui n’a pas l’habitude de ce type de manifestations. Toutes les manifestations proposées par la BDM sont l’occasion d’écouter, échanger, débattre, participer aux processus de création dans des conditions qui favorisent la rencontre et le plaisir d’être ensemble. Il s’agit ici de permettre à un nombre restreint de personnes de vivre une ou plusieurs expériences de création avec des auteurs ou artistes contemporains et d’expérimenter de nouvelles formes artistiques contemporaines.

Ce fut notamment le cas avec le prix Jeand’Heurs et les diverses actions qui l’accompagnaient. Ce prix décerné par un jury composé de lecteurs, bibliothécaires, élus, récompensait chaque année un roman historique de langue française. Cette action fédère de multiples participants à travers des cafés lectures, organisés dans les bibliothèques partenaires, des ateliers de théâtre dans les établissements scolaires et des rencontres d’auteurs.

De même, la manifestation POEMA prend en compte plusieurs dimensions. Organisée tout les deux ans par un collectif de 3 compagnies implantées dans le Grand Est, POEMA est une porte d’entrée à la poésie contemporaine où l’oralité et la dégustation culinaire sont à l’honneur. La bibliothèque départementale de la Meuse s’associe à cette manifestation en organisant des lectures et dégustations poétiques dans les bibliothèques du réseau. C’est dans un cadre convivial que sont organisées des rencontres d’auteurs faisant découvrir leurs créations à travers leurs lectures. La convivialité est ici renforcée par l’intervention d’un cuisinier plasticien qui le temps d’une soirée va s’inspirer des poèmes et proposer une dégustation qui accompagne et démystifie la poésie.

Dans cette même logique, notre exposition intitulée Imaginaire de la Grande Guerre dans la fiction contemporaine 1980 à 2014 propose une manifestation interactive et itinérante sur quatre années dans le département de la Meuse à destination des publics jeunes et adultes. Plusieurs portes d’entrées artistiques permettent d’aborder cette exposition à travers la musique, la photographie, la littérature, les ressources numériques. Des ateliers pédagogiques à destination des scolaires sont également organisés, ainsi que des rencontres d’auteurs et des petites formes poétiques.


[1]  L’action culturelle en bibliothèque, sous la dir. de Viviane Cabannes et Martine Poulain. Editions du Cercle de la Librairie, Paris : 1998.

[2] CYGNAEUX, Fredik, Pensées éternelles

Partager "Action culturelle en bibliothèque" sur facebookPartager "Action culturelle en bibliothèque" sur twitterLien permanent
écoutez
Mentions légales - © 2006-2018 - Tous droits réservés - Hébergement & Architecture du site AFI
Logo département de la Meuse
Logo Ministère de la Culture
Logo Ministère de la Culture
Logo Union Européenne
Partager "Footer" sur facebookPartager "Footer" sur twitterLien permanent