écoutez

 

Partager "Bandeau droite" sur facebookPartager "Bandeau droite" sur twitterLien permanent

écoutez

 

 

Suivez nous sur ...

https://encrypted-tbn1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQU_9eftmpX66ho9tL_MqLx_6L1UVoDo4nJw86sZbIEfyNMniQ61g

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager "reseaux sociaux" sur facebookPartager "reseaux sociaux" sur twitterLien permanent
 
écoutez

L’enjeu de ce colloque est de montrer comment l’état d’esprit du surréalisme est né à l’hôpital de Saint-Dizier quand André Breton, jeune médecin, a eu, en 1917, pour fonction de soigner les poilus traumatisés et de reconnaître ceux qui simulaient ou non la folie pour ne pas retourner au front.

« Sans croire à la folie, j’ai connu pendant la guerre, un fou qui ne croyait pas à la guerre. » André Breton

Le colloque s’articulera autour de quatre axes :

  • comment la Grande Guerre est à l’origine d’une contagion des hallucinations d’un monde devenu insensé ou comment la guerre engendre la folie 
  • comment les poilus traumatisés et défigurés ont exprimé par leurs gestes et leurs paroles la déréalisation de ce monde : l’état de perplexité qui caractérise « l’entrée dans la folie ».
  • comment André Breton, à l’hôpital de Saint-Dizier, découvre qu’un langage en apparence incohérent exprime des formes poétiques des poilus traumatisés
  • quels sont les rapports entre l’art et la folie ? La folie trouve-t-elle sa voie, grâce à la création artistique, vers une auto-thérapie ?

Informations et inscription

LES MANDARIENS
Editions CHÂTELET-VOLTAIRE
20 rue Adelaïde de Simiane
52110 CIREY SUR BLAISE
Courriel : chatelet.voltaire@gmail.com

Programme complet du colloque

Partager "Colloque : La Grande Guerre, l'entrée dans la folie et le surréalisme" sur facebookPartager "Colloque : La Grande Guerre, l'entrée dans la folie et le surréalisme" sur twitterLien permanent
Retour Haut