écoutez

 

Partager "Bandeau droite" sur facebookPartager "Bandeau droite" sur twitterLien permanent

écoutez

 

 

Suivez nous sur ...

https://encrypted-tbn1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQU_9eftmpX66ho9tL_MqLx_6L1UVoDo4nJw86sZbIEfyNMniQ61g

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager "reseaux sociaux" sur facebookPartager "reseaux sociaux" sur twitterLien permanent

Critique

 

Equals (Hoult Nicholas)

note: 4Un film troublant Valérie - 9 janvier 2017écoutez

Dans un environnement aseptisé, impersonnel et froid, les hommes n’éprouvent plus d’émotion. Celles-ci sont bannies et considérées comme une maladie. Silas et Nia travaillent ensemble. Entre eux, nait peu à peu un sentiment amoureux. Ils deviennent amants et ne peuvent plus vivre l’un sans l’autre. Mais cela leur est absolument impossible. Ils choisissent alors de s’enfuir…
Même si le thème n’est pas nouveau, le film est très convaincant. L’esthétique est très soignée. Les décors minimalistes et les couleurs froides renforcent l’idée de déshumanisation. Les acteurs sont très justes et touchants dans la peau de ces personnages qui découvrent ce qu’est l’amour, le plus beau sentiment qu’il soit. Le plus fort également. Rien ni personne ne peut lutter contre lui. C’est le message que « Equals » veut faire passer. L’homme ne peut pas vivre sans émotions et encore moins sans amour.